Via Francigena : signalétique (Ferraris)  

 

                                                                         La signalisation du parcours 

   d'après Ferraris Roberta - Via Francigena (Terre di Mezzo. 2018)

 

  Chaque chemin doit être correctement signalé sur le terrain, pour être parcouru autant par des marcheurs experts que par des débutants. Dans ce sens, de grands efforts ont été faits ces dernières années, et, aujourd'hui, la Via Francigena est bien signalisée.

 

  Cela n'empêche pas que des événements naturels, du vandalisme, ou des travaux (pas seulement agricoles, mais aussi les travaux de restauration des routes), endommagent ou fassent disparaître les panneaux. En outre, dans certaines régions agricoles, la présence restreinte de supports et le passage constant de grandes machines agricoles font que certains passages manquent de panneaux. Il est donc nécessaire de faire attention.

 

  Le parcours officiel est indiqué de différentes manières :

- des panneaux métalliques marron avec l'indication "Via Francigena" et le pictogramme qui représente deux marcheurs, placés à proximité des accès routiers plus importants

  (attention aux panneaux identiques, mais avec le pictogramme d'une voiture, qui indiquent le parcours en voiture);

- des panneaux métalliques plus petits, placés sur des pieux, et représentant un pèlerin et une flèche qui indiquent le chemin dans les carrefours;

- des drapeaux (ou des autocollants) peints en blanc et rouge avec un petit pèlerin noir au centre, .

- dans la Vallée d'Aoste, où le jaune est prévu pour tous les sentiers de la région, ils sont numérotés et sont indiqués de cette couleur, et la mention "Via. Francigena" y est ajoutée.

 

  On trouve encore le long du chemin d'autres signalisations :

- en particulier les "petits pèlerins jaunes" - avec une flèche blanche vers Rome et jaune vers Saint-Jacques - qui indiquent le chemin tracé à l'origine par Monica d'Atti et Franco Cinti (publié par Terre di Mezzo dès 2004) dans le premier Guide de la Via Francigena;

  dans certains cas, cette signalisation, entretenue également par les volontaires de la Confraternité de Saint-Jacques de Compostelle, indique un parcours plus court, mais parfois sur route goudronnée.

- il faut encore prendre en compte les initiatives des organismes locaux, des communes, des communautés de montagne, et des provinces, qui ont indiqué parfois des parcours piétons, et d'autres fois des itinéraires routiers.

- leur créativité est parfois débordante, ainsi peut on rencontrer un pèlerin en terre cuite placé dans des bornes (province de Parme), et des initiatives moins raffinées (mais utiles), comme le sigle VF peint grossièrement sur les poteaux électriques avec une flèche qui indique la direction à prendre.

 

  Ceux qui voyagent avec: un GPS (*) trouveront toutes les informations pour télécharger les tracés du parcours officiel sur :

- www.percorsiditerre.it/tracce

- www.viefrancigene.org.

  Vous trouverez sur ces sites les dernières mises à jour du parcours, et le matériel nécessaire pour marcher.

  (*) : utile avant tout pour se retrouver dans les zones urbaines avec de nombreuses bifurcations, ou dans les montagnes en cas de brouillard.

                                                                ----------------------------------------------------------- 

    

  retour à V.Francigena  

  

                                                                  delhommeb at wanadoo.fr -  01/04/2019