Pèlerin à Assise - Chiesa Nuova (Desbonnets) (fr)  

 

                                                        Pèlerin à Assise - Chiesa Nuova (Desbonnets)

 

   CHIESA NUOVA

 

  C'est dans ce quartier d'Assise, proche de la Place de la Commune, que saint François est né et qu'il a vécu son enfance et son adolescence.

  Deux sanctuaires commémorent cette période de sa vie: San Francesco piccolo et Chiesa Nuova.

 

     San Francesco piccolo

 

  Au-dessus de la porte de ce minuscule oratoire, on lit l'inscription suivante : "Hoc oratorium fuit bovis et asini stabulum in quo natus est sanctus Franciscus mundi speculum". "Cet oratoire fut l'étable d'un bœuf et d'un âne, dans laquelle naquit François, le miroir du monde".

La mère de saint François se serait, en effet, réfugiée dans cette espèce d'étable pour y mettre son fils au monde.

  Il s'agit, évidemment d'une légende, fruit du développement de la doctrine des "Conformités de la vie de François et celle du Christ", et même d'un fruit très tardif, puisque Barthélémy de lPise n'y fait pas allusion dans son livre des Conformités, écrit dans les dernières années du XIVe siècle.

  Le caractère légendaire de cet épisode cache pourtant, sous son exagération, une vérité que nous retiendrons: François part pour suivre les traces du Christ.

  Nous retiendrons aussi que si cet épisode légendaire a été attaché à ce lieu, connu dès le XIIIe siècle sous le nom d'Oratoire de saint François, c'est que la maison où se trouve ce sanctuaire a toutes chances d'être la maison natale de saint François.

 

     Chiesa Nuova

 

  Cette église fut construite au XVIIe siècle sur l'emplacement d'une autre maison (dont certaines parties subsistent au chevet de l'église), et qu'une tradition, solide elle aussi (témoignage de Louis de Citta di Castello en 1570), désigne comme étant la maison de Pierre Bernardone. Celui- ci, riche marchand, aurait donc possédé, simultanément ou successivement, ces deux maisons, qui méritent toutes les deux le nom de Maison de saint François.

 

- Un enfant qui promet -

 

  François, jeune homme, n'avait rien d'un petit saint, il ressemblait aux jeunes de son époque et de toutes les époques.

 

  "..; Adonné aux jeux et aux chansons, de jour comme de nuit, il parcourait la ville d'Assise en compagnie de ceux de son âge..." (Légende des Trois Compagnons 2)

 

- Un manque de courtoisie étonnant -

 

  François avait la réputation d'être extrêmement courtois. Un jour, pourtant, il renvoya brutalement un pauvre. Ce fut l'occasion d'un retour sur lui-même, qui est un jalon dans sa conversion.

 

  "Un jour, tandis qu'il s'activait dans le magasin où il vendait du drap, un pauvre entra et lui demanda l'aumône pour l'amour de Dieu. Retenu par l'appât du gain et la direction du négoce, il lui refusa l'aumône; mais touché par la grâce divine, il se reprocha d'avoir été grossier. Si, se dit il, ce pauvre t'avait demandé quelque chose au nom d'un grand comte ou d'un baron, à coup sûr tu lui aurais donné ce qu'il t'avait demandé; à plus forte raison, pour le Roi des Rois et le Seigneur de tous, tu aurais dû le faire... (Légende des Trois Compagnons 3)

 

- Un rêve prémonitoire -

 

  François brûlait du désir de devenir chevalier. Alors qu'il était sur le point de partir pour rejoindre Gauthier de Brienne qui guerroyait dans les Pouilles, il eut, ici même, un rêve étrange dont il ne comprit pas la portée véritable.

 

  "Cette nui là, en effet, quelqu'un apparut dans son sommeil et le conduisit dans l'agréable palais... il demanda à qui appartenaient ces armes resplendissant d'un tel éclat et ce palais si agréable. Il reçut cette réponse; toutes ces armes, avec le palais, étaient pour lui et pour ses chevaliers..." (Légende des Trois Compagnons 5)

 

- Une touchante attention -

 

  François commençait à se convertir, et son comportement à la maison familiale se modifiait.

 

  "Lorsqu'il était à la maison en l'absence de son père, même s'il était seul à table avec sa mère, il couvrait la table de pains, comme s'il la préparait pour toute la maisonnée. A sa mère qui lui demandait pourquoi il avait placé tant de pains sur la table, il répondit qu'il le faisait pour les donner aux pauvres en aumône, étant donné qu'il s'était promis de faire l'aumône à qui le demanderait  pour Dieu... " (Légende des Trois Compagnons 9)

 

- Un père furieux -

 

  Cette fois, François s'est vraiment engagé sur la voie de la conversion. Ayant entendu le Christ lui parler à Saint-Damien, il a commencé à mener une vie pénitente. Cela ne fait pas l'affaire de son père, et l'épisode qui suit sera le dernier à avoir pour cadre la maison familiale que François va bientôt quitter définitivement.

 

  "... L'ayant traîné jusqu'à la maison, il l'enferme pendant plusieurs jours dans un cachot sans lumière, espérant,; par des paroles et des sévices, le ramener vers les vaines apparences du monde... (Légende des Trois Compagnons 17-18)

                                                                                    * * *

 

  A voir à Chiesa Nuova (plan)

 

  Dans l'épaisseur du premier pilastre gauche (A), ce qui aurait été le cachot où saint François fut enfermé par son père. Statue de bois du XVII' siècle.

 

  Près du deuxième pilastre gauche (B), accès aux restes de la maison de saint François. Entrée de la maison avec, peut-être une "porte du mort".

 

  Ancienne rue (C) avec ce qui aurait été la boutique de Pierre Bernardone (D).

  Au-dessous de la porte du mort, une plaque de marbre porte une citation de la Divine Comédie de Dante au chant 11e du Paradis.

 

  Sur la place (F), le groupe statuaire des parents de saint François est de Roberto Joppolo (1984). Dame Pica, mère de saint François, tient des chaînes, et le père les vêtements de saint François.

 

  A voir à San Francesco piccolo (E) (plan)

  Quelques restes de fresques du XIIIe, XlVe et XVe siècle.

 

                                                                  ---------------------------------------------------------

    

  retour à Assisi ville et environs

  

                                                                  delhommeb at wanadoo.fr -  01/03/2020